Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 janvier 2014 7 26 /01 /janvier /2014 16:26

Ceux qui ont suivi les affres du tout nouveau gentilé des habitants d'Ille-et-Vilaine ne seront pas surpris de cette confusion générale autour d'un terme artificiel imposé par des technocrates ayant décidé de s'inscrire dans l'histoire de peur de ne pas y être mentionnés. Pour les autres, il suffit de lire ce qui suit pour comprendre l'inutilité de cette appellation et de la précipitation dans laquelle elle a été choisie par un comité de soi-disant experts.Patrick Jéhannin a déjà décrit sur son blog, être ou ne pas être bretillien, les liens existants entre le Conseil Général et le quotidien Ouest-France, lequel ne se prive pas de citer ce nom au détriment des citoyens qui n'en veulent pas unanimement (sondage réalisé par Patrick Jéhannin).

Le dernier Ouest-France dimanche (du 25/01/2014) nous fournit une illustration parfaite de cette volonté et de cette insuffisance des journalistes quant à son utilisation. Sur la une de la page centrale, de ce qu'ils appellent un cahier et dont on devine très difficilement le numéro de page, tellement le journal nous est donné de manière désorganisée, on peut lire le titre flatteur : Le Finistère fait de l'oeil aux "Bretilliens" (écriture stricte du gentilé offert par les cervelles du comité d'experts). Alors que dans la page  21 du cahier sport on aperçoit dans le chapeau au sujet du Rennes volley : Après deux sets appliqués, les Brétiliens se sont relâchés. Voilà deux écritures du terme différentes peu de temps après qu'il a été lâché par le Conseil Général.

La première réflexion qui nous vient à l'esprit, en dehors du fait de l'évidence d'un mauvais nom, voire hideux, est de se demander comment un comité d'experts a pu nous créer un mot sans une orthographe et une phonétique précises ? Somme toute, nous nous sommes fait berner, et les journalistes de Ouest-France participent à l'envi à cette mascarade. Messieurs et mesdames les journalistes, il est encore temps de sauver l'honneur et les apparences. Revenons à la réalité. Nous sommes des habitants d'Ille-et-Vilaine. Un point c'est tout...


Partager cet article

Repost 0
Published by dragan - dans Vivre ensemble
commenter cet article

commentaires

Patrick Jehannin 27/01/2014 10:21

C'est trop drôle !...

Ouest-France de ce lundi (page Ille-et-Vilaine) nous apprend que lors de l'inauguration du salon du tourisme samedi midi à Rennes, François Richoux - conseiller général socialiste et président du
Comité départemental du tourisme (dit de Haute Bretagne - Ille et Vilaine) - a prononcé un discours dans lequel il a déclaré haut(-breton) et fort(-breton) : "Oublions les Bretilliens et célébrons
les Hauts-Bretons !".

Et joignant le geste à la parole, il a inauguré sur le champ une "avenue de Haute-Bretagne" dont la vocation protestataire ne peut échapper à personne !...

Ceci éclaire de manière particulièrement croustillante le titre de l'article paru dans le cahier Rennes Métropole du "Dimanche Ouest-France" dès le lendemain : "Le Finistère fait de l'oeil aux
Bretilliens", imprimé à la une et en caractères que l'on dirait pour personnes mal voyantes.

Si après ça les journalistes de Ouest-France ne se rendent pas compte à quel point il sont manipulés !...

Patrick Jehannin 26/01/2014 20:32

J'approuve ces observations, et pour aller dans le même sens j'observe qu e le 3ème "livrable" du marché passé par le Président du Conseil général avec Jacques Delanoë (sur lequel je reviendrai
bien entendu en détail sur le blog www.etreounepasetrebretillien.wordpress.com plusieurs fois dans les jours qui viennent) s'intitule "7 parti pris stratégiques pour imposer le gentilé Bretillien"
et se termine par l'expression "une fierté bretilienne" (avec un seul "l").

Et s'il n'y avait que ça !...

Merci de tenter de briser l'omerta qui règne sur ce sujet.

patrick.jehannin@gmail.com

Présentation

  • : Le blog artistique de Dragan
  • Le blog artistique de Dragan
  • : Art, culture, sport, économie et politique.
  • Contact

Profil

  • Dragan
  • Écrivain, peintre, journaliste.
  • Écrivain, peintre, journaliste.

Recherche

Liens